Se connecter

Blog

Latest News
Pascal Deschamps, affûteur rémouleur itinérant

Pascal Deschamps, affûteur rémouleur itinérant

Ancien directeur commercial dans le secteur de la chimie, le Pontoisien a décidé de se lancer à son compte pour vivre de sa passion : les lames et la coutellerie.

À Pontoise, dans le Val-d’Oise, c’est l’un des plus vieux métiers qui revient actuellement au goût du jour.

« Notre activité concerne toutes les entreprises ainsi que tous les particuliers qui utilisent des outils tranchants… Ça fait du monde ! », confie Pascal Deschamps.

Depuis quatre mois, cet affûteur rémouleur ambulant sillonne tout le département, ainsi que ceux limitrophes, avec sa Renault Estafette.

Cadre reconverti, diplômé d’affûtage

Passionné par les lames depuis son plus jeune âge, ce Pontoisien travaillait en tant que directeur commercial dans le secteur de la chimie lorsqu’il a rencontré Marius, « un rémouleur reconnu dans le milieu », souligne-t-il.

« Il m’a parlé de l’existence d’une excellente formation à Beaumarchés, dans le Gers. Je suis donc parti là-bas pendant un mois pour apprendre tous les rudiments du métier à l’École nationale d’affûtage et de rémoulage. J’ai ainsi obtenu mon diplôme », ajoute le désormais entrepreneur.

À la fois artisan, chef d’entreprise et commercial, Pascal Deschamps travaille désormais pour de nombreux restaurateurs, coiffeurs, entreprises d’espaces verts ou encore charpentier. Il est également régulièrement sollicité par les barbiers de Pontoise.

« J’ai déjà une bonne clientèle, je ne me plains pas. Je suis souvent sollicité », sourit-il.

Éviter les accidents

« Affûter, ce n’est pas seulement l’action de faire tourner sa meule. En fonction du type d’outil, de l’acier et de l’usure de la lame, je choisis l’accessoire et la technique appropriée : tout particulièrement l’angle à utiliser. Avec du savoir-faire, on peut offrir une plus grande résistance, donc une plus grande longévité et un meilleur pouvoir de coupe aux lames. Et éviter bon nombre d’accidents bêtes », insiste le patron d’Artus.

« Artus, c’est le prénom de mon petit-fils. Je l’ai également donné à ma société pour lui faire plaisir », précise-t-il.

Pour mettre en avant son activité, Pascal Deschamps participe régulièrement à des manifestations liées au jardinage organisées dans le Val-d’Oise.

« Je fais presque toutes les bourses en plantes organisées dans les villages du Vexin. Je serai également au Jardin de Campagne de Grisy-les-Plâtres en avril prochain ou encore à la Journée des plantes de Chantilly du 17 au 19 mai », détaille l’affûteur. Une stratégie plutôt… futée.

Présent un samedi sur deux au marché du centre-ville de Pontoise, rue et place de l’Hôtel-de-Ville, alternant avec celui d’Enghien-les-Bains, il vous attend également les dimanches matin sur le celui d’Auvers-sur-Oise et un jeudi sur deux au marché de Chennevières, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines).

« Je peux également me déplacer chez des particuliers pour une trentaine d’euros », souligne Pascal.

S’ils ne sont que deux en France à proposer ces services dans une Estafette, la demande est telle qu’il rêve désormais de former sa « propre escadrille ».

Joseph CANU

Tél. : 06 30 60 17 05. Facebook : Artus Affûteur- Rémouleur.

Site Internet : www.artus-affuteur.fr

Actu.fr Publié le 31 Jan 19 à 8:06

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *